Institut Suisse de Spéléologie et de Karstologie

Spéléogenèse

Les grottes et le paysage karstique résultent de la dissolution des calcaires dans les eaux de pluie. Dans certains cas, la dissolution peut résulter d'autres causes (p.ex. des remontées de gaz profonds). Comprendre comment se forment les grottes  présente un intérêt évident pour le spéléologue qui les explore. Cependant, la prévision de la présence d'un vide souterrain constitue aussi une information importante pour un ingénieur qui dont construire un tunnel ou pour un hydrogéologue qui doit capter de l'eau.

Plusieurs modèles numériques de spéléogenèse ont été développés au cours des 25 dernières années. Ils nous ont appris énormément de choses sur les principes, les vitesses de formation et les grandes lignes de la géométrie des réseaux de galeries souterraines. Cependant, la caractérisation des paramètres de terrain, permettant d'alimenter ces modèles, est comparativement relativement en retard. L'ISSKA contribue donc par ses recherches à fournir des données de terrain, à les représenter et à les confronter aux résultats des modèles de simulation.

Les structures karstiques ne se développent clairement pas de manière aléatoire. Nous en avons cerné les caractéristiques générales, et pouvons esquisser les zones potentiellement les plus karstifiées. Toutefois, pour générer des réseaux réalistes, il reste du travail pour les générations futures...

Nos travaux concernent surtout :

- la distribution spatiale des conduits karstiques (concept d'horizons d'inception)

- la genèse des réseaux karstiques dans la zone épiphréatique (loops)

- l'étagement des réseaux karstiques (phases spéléogénétiques)

Actuellement ils se concentrent surtout sur la prévision de la position (probabiliste) des conduits et sur leur caractérisation (taille, forme, remplissage, eau, etc.).

Built with HTML5 and CSS3
Copyright © 2016 ISSKA